Actualités
 

Préjudices patrimoniaux - avocat Lyon

Préjudices patrimoniaux :

Les dépenses de santé actuelles :

Vous serez indemnisé des frais médicaux, paramédicaux, pharmaceutiques et des frais hospitaliers restés à votre charge (non pris en charge par la Sécurité Sociale)

Les Frais divers :

Sont concernés les frais que vous avez exposés avant la date de consolidation de vos blessures : honoraires du médecin vous ayant assisté à l'expertise, frais de transport non remboursés par l'organisme social, frais de garde d'enfants.etc.

Les pertes de gains professionnels actuels :

Si vous avez subi des pertes de revenus avant la date de consolidation de vos blessures, elles seront indemnisées dans ce poste de préjudice.

Les dépenses de santé futures :

Votre état de santé, après consolidation, nécessitera peut être que vous exposiez des frais médicaux, paramédicaux, pharmaceutiques et des frais hospitaliers, occasionnels ou récurrents, qui ne seront pas intégralement remboursés par la Sécurité Sociale.

Les frais de logement adapté :

Certains handicaps nécessitent d'adapter le logement pour que la victime puisse y vivre sans difficulté. Il convient alors de chiffrer ces frais pour qu'ils soient remboursés.

Les frais de véhicule adapté :

Si les séquelles que vous conservez ensuite de l'accident ne vous permettent plus de conduire un véhicule classique, les frais nécessités par l'adaptation de votre voiture ou par l'achat d'un véhicule spécialement aménagé devront être remboursés.

L'assistance par tierce personne, ou aide à domicile :

Si vos préjudices, après consolidation de votre état de santé, ne vous permettent plus de conserver une totale indépendance dans les actes de la vie quotidienne, vous aurez besoin de l'assistance d'une tierce personne pour vous aider.

Les frais conséquents de ce type d'assistance sont pris en charge par l'assureur chargé de votre indemnisation.

Les pertes de gains professionnels futurs :

Si les séquelles que vous conservez ensuite de l'accident vous empêchent de reprendre une activité, ou ne vous permettent plus d'exercer votre précédent travail, entraînant ainsi une perte ou une diminution de vos revenus, ceci constitue un préjudice qui doit être indemnisé.

L'incidence professionnelle :

Ce poste de préjudice permet d'indemniser les incidences périphériques du dommage touchant à la sphère professionnelle :
Cela peut être une dévalorisation sur le marché du travail, une pénibilité plus grande dans l'exercice du travail, une perte de chance de bénéficier d'une promotion, une limitation des possibilités professionnelles, l'obligation de changer d'emploi pour un autre moins valorisant.

Le préjudice scolaire, universitaire ou de formation :

L'accident et ses conséquences vous aura peut être empêché de suivre une ou plusieurs années d'études.
Ce retard, et peut être la nécessité de changer de formation ou d'abandonner celle initialement engagée doivent être quantifiés et indemnisés.

c