Actualités
 

Vous avez été victime : d'un accident médical (infection nosocomiale, erreur médicale ou aléa thérapeutique)

Comme son nom l’indique, l’erreur médicale est constituée par la faute d’un médecin, ou d’un établissement de soins (clinique ou hôpital).
Cette faute peut prendre différents aspects, par exemple :
Cela peut être un mauvais diagnostic ou un retard de diagnostic ou de prise en charge,
Cette faute peut être un geste imprécis durant une intervention chirurgicale, occasionnant des dommages « collatéraux » (lésion d’une artère, d’un nerf ou d’un organe adjacent..)
L’omission de retirer une compresse ou tout autre matériel ensuite de l’intervention est également constitutif d’une faute. De même, le défaut de surveillance dans les suites d’une intervention chirurgicale, occasionnant un retard dans la gestion de la complication survenue sera aussi considéré comme fautif.
L’erreur dans la prescription de la posologie d’un médicament, ou l’erreur du personnel paramédical dans le dosage du médicament prescrit constitue bien sûr une faute.
Il en est de même de l’inattention ou de la mauvaise prise en charge du patient par le personnel infirmier, qui ne pourra éviter sa chute, ou le lèvera trop tôt…
Etc…

Me MANTE SAROLI et Me COULOMBEAU, vos avocats sur Lyon interviennent dans tous ces domaines et sauront vous conseiller et vous assister dans vous démarches en indemnisation.

c